Petit Tonton – Le Duel au fouet

LE DUEL AU FOUET

 

Et si l’on démarrait le mois de décembre par ce qui conte ? : Moussa Doumbouya, alias Petit Tonton, nous transporte dans le vieux Mandingue à l’occasion de la clôture du Salon du livre jeunesse. Son nouveau spectacle, ‘’Le duel au fouet’’, coproduit par le CCFG et la Compagnie La Muse, est un conte des temps modernes, entre tradition (par le fond) et modernité (par la forme), pour le plaisir plus petits comme des plus grands.

Il était une fois… Un voyage au cœur du vieux mandingue. ‘’Le duel au fouet’’ c’est l’histoire d’un jeune cultivateur, descendant de l’homme sorcier, Mô Souba. Après huit mois de fiançailles, il remet en jeu sa fiancée Nyalén, la reine des Hèrèmakonons (les aurores du bonheur) pour sept combats à la cravache au Wouroukoutou. Un duel au fouet auquel se livrent les jeunes gens à la belle saison, après la récolte du riz, tandis que les filles chantent la joie de vivre…

En malinké, Nyalén  signifie « joie ». Adaptation du roman « Safrin ou le duel au fouet » de Lamine Kamara, ce texte parle de l’organisation de la société traditionnelle mandingue, de ses coutumes et de sa musique à travers l’histoire d’un jeune descendant de Magassouba à Diomabanan.

Cette histoire, qui se serait passée il y a très longtemps, nous est aujourd’hui contée par un parolier des temps modernes, accompagné de musiciens, dans un décor tradi-moderne. Petit tonton, médaillé d’argent aux 8èmes Jeux de la Francophonie, catégorie conte et conteur, s’est entouré pour cela d’une fine équipe : Eric Kemonhacka pour la musique, Cheick Omar à la direction musicale, Mohamed Lamine Soumah  pour la scénographie et Habibatou Bah pour les costumes. Entre narration, jeu d’acteur et chants traditionnels, joués avec des instruments utilisant des technologies modernes, il nous embarque à travers les méandres de la tradition et nous interroge sur certains comportements remarqués dans nos différentes sociétés notamment la vanité, l’orgueil, le sens de l’honneur.

Tous les ingrédients sont réunis pour faire de cette histoire un merveilleux conte – qui vous ressemblera forcément un peu ; Un cultivateur, une amoureuse, la joie, et surtout une formidable épopée mandingue parsemée de voyages mythiques, de combats et de rencontres… A écouter, regarder, et vivre, sur la scène du CCFG.

 

VENDREDI 21 DÉCEMBRE – 19H30

TARIF : ENTRÉE LIBRE